Partenariat

Partenariat

       
Musée Royal
de l'Afrique Centrale
  Université Libre
de Bruxelles
  Université
de Liège
  Vrije Universiteit
Brussel
  NMNH-ECGS

 


Domaines de recherche spécifiques:

  • Etude des modifications du relief à la surface du sol en Afrique, plus particulièrement en Afrique centrale.

  • La dynamique des processus géologiques en Afrique, plus particulièrement les mécanismes de déformation de l’écorce terrestre.

  • Surveillance de l'activité volcanique dans la région des Virunga, par utilisation de la télédétection et l’exploitation des sources d’information numériques.

  • Analyse socio-politique de la République Démocratique du Congo (notamment les changements politiques, la décentralisation, l’administration publique, les relations Société-Etat, les élections, les élites…).

  • Recherche dans le domaine de la gouvernance environnementale – ou comment le pouvoir sur la nature est structuré (notamment dans le secteur forestier, la gestion participative, les actions dans le secteur industriel, la gestion des aires protégées et le secteur minier).

  • Centre de documentation: le MRAC possède le plus grand centre de documentation au monde dédié à la sociologie politique de la période postcoloniale du Congo/Zaïre – plus de 24.000 titres sont repris dans le catalogue.

  • Université Libre de Bruxelles


     

    Analyse Géospatiale (ANAGEO):
    Eléonore Wolf: ewolff@ulb.ac.be

    Caroline Michellier: caroline.michellier@ulb.ac.be
     

    L'expertise principale d’ANAGEO se trouve dans la cartographie et l'analyse de l'utilisation/occupation du sol, ainsi que son évolution. En réponse à diverses pressions et contraintes, l'utilisation/ occupation du sol change. En faisant le suivi de ces changements, il est possible faire le diagnostic de la région à l'étude et d’alerter les décideurs travaillant dans des domaines aussi variés que l'aménagement du territoire, la gestion des ressources naturelles, l'environnement et l'action humanitaire. ANAGEO a développé son expérience dans un contexte européen, mais aussi dans les pays en développement et particulièrement en Afrique, où le champ d'application de la télédétection et des Systèmes d’Informations Géographiques (SIG) est large en raison de la couverture topographique obsolète. D'un point de vue technique, l'utilisation/occupation du sol est cartographiée sur base d'images satellitaires, de photographies aériennes et de cartes topographiques. Les analyses sont ensuite effectuées à l'aide des outils SIG. L'amélioration des techniques est un problème continu. Depuis 1999, des images satellite de très haute résolution ont été largement utilisées dans des contextes aussi bien ruraux qu'urbains pour l'interprétation numérique de l'utilisation/occupation du sol. Cette progression spectaculaire en termes de résolution spatiale a généré de nouveaux défis en ce qui concerne le traitement de l'image et l’interprétation numérique.

  • Université de Liège



    Géorisques et Environnement:

    Hans-Balder Havenith: hb.havenith@ulg.ac.be
    Salah Draidia: sdraidia@ulg.ac.be
     

    Les activités de recherche du groupe Géorisques et Environnement sont centrées sur l’analyse des effets de surface de grands tremblements de terre en tant qu’éléments contribuant aux aléas sismiques et géologiques multiples. Notre travail est surtout appliqué à des régions en Asie Centrale et en Afrique où des études préexistantes sont rares. Nous évaluons en premier lieu les aléas causés par des glissements de terrain, l’effet majeur engendré par les séismes dans ces régions montagneuses. Une thématique particulière abordée dans ce projet-ci sera celle des effets de mouvements sismiques dans un contexte volcanique. Aussi, nous tâcherons de bien intégrer différents types d’acquisition et de traitement de données prises sur le terrain et analysées par télédétection. Ensuite, nous comptons baser l’interprétation des résultats sur une visualisation sophistiquée utilisant la modélisation 3D et des techniques de réalité virtuelle.

  • Vrije Universiteit Brussel



    Département de Géographie:

    Matthieu Kervyn: makervyn@vub.ac.be
    Sam Poppe: sam.poppe@vub.ac.be
     

    Un nouveau groupe de recherche au sein de l’unité de Géographie Physique de la VUB se concentre sur l’étude des aléas géomorphologiques et volcaniques dans les pays en voie de développement. Une attention spécifique est apportée à la géomorphologie des volcans, aux processus volcano-tectoniques et aux glissements de terrain. Les projets actuels sont consacrés à l’étude de processus morpho-structuraux dans des régions volcaniques actives, incluant la modélisation de la croissance des volcans par des processus éruptifs et intrusifs, la mise en place des coulées de lave, les effondrements de flancs, les interactions avec les structures tectoniques et les processus d’érosion. Ces applications sont développées dans les régions volcaniques d’Afrique (Nord et Sud de la Tanzanie, Province du Kivu en R.D.Congo, Mt Cameroun, Mt Karthala au Comores). Un nouvel axe de recherche se concentre sur l’analyse des glissements de terrain dans les pays en voie de développement. Il vise à modéliser la répartition spatiale de l’aléa et à l’étude de l’impact et des stratégies de remédiation des populations locales. Une attention grandissante est également apportée à la perception et à l’adaptation des populations aux aléas géologiques. Les approches scientifiques inclues la combinaison de la télédétection et des observations de terrains avec des modèles analogiques en laboratoire et l’application de modèles numériques existants.

  • Centre Européen de Géodynamique et de Sismologie (ECGS)


    Nicolas d’Oreye: ndo@ecgs.lu
    Benoît Smets: benoit.smets@ecgs.lu
     

    The ECGS was created in 1988, following an Open Partial Agreement (OPA) signed in 1987 by the Council of Europe. The OPA concernes the prevention, protection and assistance organisation against technological and major natural hazards. Motivated by the presence of the renowned Walferdange Underground Laboratory for Geodynamics (WULG), Luxembourg was naturally assigned the “Geodynamics and Seismology” matters. In 1994, the Grand Duchy of Luxembourg signed a convention with ECGS defining the tasks for which the Government will ensure an additional annual funding, that is in short 1) promoting research in geodynamics, 2) organizing regular scientific meetings and 3) providing the WULG with the necessary scientific and technical equipment.


ECGS closely collaborates with National Museum of Natural History (NMNH) and other national and international research institutes for the management of the WULG, scientific projects, meetings organisation etc. In 2005, NMNH started developing a pole of research in satellite radar interferometry (InSAR) for volcano monitoring. That space-borne geodetic technique was a natural complement to the conventional ground-based techniques used for decades at NMNH and ECGS (seismic, tilt, GPS, stainmeters, gravimeters etc...). For more information about the ECGS activities, visit www.ecgs.lu.